top of page

Fonds mondial des villes pour les migrants et les réfugiés : Enfants et soignants

Les six villes bénéficiaires annoncées aujourd'hui sont Amman (Jordanie), Dunaivtsi (Ukraine), Guayaquil (Équateur), Milan (Italie), Montevideo (Uruguay) et Ramallah (Palestine).


New York City, 20 juin 2023 - À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le Conseil des maires pour la migration (MMC) a annoncé six nouvelles villes bénéficiaires du Fonds mondial des villes pour les migrants et les réfugiés : Enfants et soignants. Lancé en partenariat avec la Fondation Bernard van Leer et la Fondation Conrad N. Hilton, ce nouveau chapitre du fonds dirige des ressources financières et techniques vers les gouvernements des villes qui fournissent des solutions pour les enfants migrants ou déplacés et leurs familles.


Les villes bénéficiaires recevront 1,2 million de dollars et des ressources techniques du Conseil des maires pour la migration, avec le soutien de la Fondation Bernard van Leer et de la Fondation Conrad N. Hilton.


Dans le monde, plus de 43 millions d'enfants ont été déplacés de force en 2022, ce qui représente 40 % de l'ensemble des réfugiés, des demandeurs d'asile et des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays l'année dernière. Comme 70 % des personnes déplacées dans le monde cherchent refuge dans des zones urbaines, de plus en plus d'enfants considèrent les villes comme un espace de sécurité, de développement et d'apprentissage. Les maires du monde entier prennent des mesures, mais n'ont souvent qu'un accès limité aux ressources financières nécessaires pour mener à bien ce travail.


A Home Away From Harm (Dunaivtsi, Ukraine)


À Dunaivtsi, en Ukraine, la maire Velina Zaiats va réaffecter un hôpital abandonné pour fournir des logements et des services sociaux aux enfants et aux familles déplacés à l'intérieur du pays et fuyant le conflit qui sévit dans la région. Après la guerre, il est prévu de transformer l'espace en camp pour enfants ou en centre de réadaptation pour les victimes de violences domestiques et sexistes.




Comments


bottom of page