top of page

Le soutien aux enfants ukrainiens doit être au cœur des partenariats entre l'Ukraine et l'Europe





Collectif


Benjamin Abtan, directeur d'Europe Prykhystok, Oleksandra Matviichuk, lauréate du prix Nobel de la paix, Oleksii Kuleba, vice-chef du cabinet du président ukrainien et Alona Shkrum, présidente du groupe d'amitié parlementaire Ukraine-France, ainsi que vingt-quatre gouverneurs et cent dix-sept maires d'Ukraine appellent leurs homologues européens à renforcer leur coopération.


Publié le jeudi 18 mai 2023


Gagner la guerre en approfondissant la démocratie, tel est le choix de l'Ukraine. Son approche : accélérer la décentralisation du pouvoir et développer des partenariats de coopération locale avec les acteurs locaux en Europe. Parmi les immenses défis concernant les populations civiles, les enfants sont la priorité.



Cette vision a été clairement énoncée par les autorités ukrainiennes à tous les niveaux lors du récent sommet des villes et des régions à Kiev.


Face à une agression militaire brutale, certains pays auraient choisi la voie du durcissement du régime. Pas l'Ukraine. La guerre totale déclenchée par la Russie en février 2022 n'a pas fait dévier le pays de la trajectoire démocratique dans laquelle il s'est résolument engagé depuis 2014. Au contraire, malgré la guerre, les efforts ont été intensifiés pour rendre la gouvernance plus transparente et plus efficace, pour lutter contre la corruption et pour renforcer l'État de droit.

Décentralisation du pouvoir


Le processus de décentralisation du pouvoir est au cœur de ces efforts démocratiques. En Ukraine, la participation de la population à l'élaboration et à la mise en oeuvre des politiques publiques n'est pas un vœu pieux, c'est une réalité quotidienne et un projet d'avenir. L'approfondissement actuel de la décentralisation, en pleine guerre, donne plus de pouvoir aux citoyens, renforce l'appropriation locale des politiques et consolide la cohésion sociale.


Ce mouvement de décentralisation est fondamental car il permet à l'Ukraine de surmonter le plus grand défi auquel une nation puisse être confrontée : l'agression militaire brutale d'un régime cruel, puissant et autoritaire déterminé à détruire son existence nationale.


Alors que la démocratie s'affaiblit partout, l'Ukraine offre ainsi une voie d'avenir pour la renouveler et susciter à nouveau l'adhésion des populations, comme elle avait montré en 2014 avec EuroMaidan la valeur du projet européen alors que le soutien à celui-ci s'effritait partout sur le continent.


Dès lors, l'enjeu politique de la guerre apparaît avec clarté. Deux modèles s'affrontent totalement. D'un côté, le modèle ukrainien, démocratique et décentralisé, avec une participation croissante de la population à l'exercice du pouvoir ; de l'autre, le modèle russe, centralisé, autoritaire et de plus en plus oppressif, soutenu par ses alliés autoritaires, théocratiques et dictatoriaux. D'un côté, un projet de libération et de projection vers l'avenir ; de l'autre, une tentative macabre de retour en arrière et de constitution d'une "URSS 2.0".


Un crime de guerre


Pour faire gagner la liberté et la démocratie, et rendre le processus de décentralisation plus efficace, les partenariats de coopération entre les acteurs locaux d'Ukraine et d'Europe sont fondamentaux.


Régions, villes, agglomérations, organisations de la société civile : nous vous appelons à établir des partenariats institutionnels et opérationnels avec vos homologues ukrainiens. C'est ainsi que nous continuerons à apprendre les uns des autres, à nous améliorer mutuellement, à ancrer profondément l'Ukraine dans le continent et à inventer ensemble une identité européenne partagée.


L'Ukraine a beaucoup à apprendre de l'expertise de ses amis européens pour mieux se reconstruire, et elle a de nombreuses innovations inventées pendant la guerre dans plusieurs domaines à partager.


Parmi tous les défis concernant la population civile, les enfants sont prioritaires. Ils souffrent terriblement et ils sont l'avenir du pays. Voyager en Europe, rencontrer des jeunes d'autres cultures, acquérir de l'expérience et des compétences permettra aux jeunes générations de poursuivre le travail de libération et de démocratisation en cours pour les décennies à venir.


L'enlèvement de plus de 16 200 enfants ukrainiens par la Russie est un crime de guerre selon la Cour pénale internationale et constitue un crime de génocide selon la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adoptée par les Nations unies en 1948. Il n'y a pas de plus grande urgence que leur libération immédiate.

Proposer un "prykhystok"


Le soutien aux millions d'enfants ukrainiens qui souffrent de la guerre doit être au cœur des partenariats de coopération locale entre les acteurs locaux d'Ukraine et d'Europe. Ces enfants ont besoin d'un "prykhystok", d'un abri, d'un refuge, pour "respirer" loin des horreurs de la guerre, pour redevenir des enfants, pour surmonter l'incommensurable traumatisme qu'ils subissent, et pour continuer à vivre malgré cela, avec cela.

En particulier, nous avons trois demandes spécifiques pour les acteurs locaux en Europe :

- Accueillir ces enfants pour des séjours de répit de quelques semaines ;

- Organiser des "classes transplantées" pendant un mois : les enfants qui ont entamé leur quatrième année scolaire consécutive dans le cadre de l'enseignement à distance viennent en Europe avec leurs enseignants pour apprendre le programme ukrainien en personne et réparer ainsi une partie des dégâts en termes de santé mentale, de niveau d'éducation et de socialisation ;

- Enfin, soutenir le développement de centres d'autonomisation pour les enfants et les jeunes en Ukraine, en particulier dans les régions les plus touchées par la guerre.

Offrir aux jeunes un "prykhystok" en Europe, c'est aussi soulager les femmes qui sont souvent en charge d'eux. Les communautés locales dans leur ensemble sont soutenues.

La mise en place de partenariats de coopération entre acteurs locaux ukrainiens et européens, avec au cœur des actions en faveur des enfants, soutiendra le mouvement de décentralisation et l'approfondissement de la démocratie en Ukraine. C'est la victoire de la liberté et de la démocratie contre l'autoritarisme et l'oppression qui est en jeu. Vive la démocratie, vive l'Europe, Slava Ukraini !


Les signataires de ce document d'opinion sont : Benjamin Abtan, directeur et cofondateur d'Europe Prykhystok, Oleksii Kuleba, vice-chef du bureau du président ukrainien chargé de la politique régionale, Oleksandra Matviichuk, lauréate du prix Nobel de la paix, Alona Shkrum, présidente du groupe d'amitié parlementaire Ukraine-France, Colleen Thouez, cofondatrice d'Europe Prykhystok, Andrii Vitrenko, vice-ministre de l'éducation et des sciences, Liliia Pashynna, chef de la délégation ukrainienne au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, Dmytro Lubinets, commissaire aux droits de l'homme (médiateur) du Parlement ukrainien, Maryna Bardina, membre du Parlement


Avec les gouverneurs de 24 régions, les maires de 117 villes et les leaders de la société civile de tout le pays :


Maksym Kozytstskyy, gouverneur de la région de Lviv, Oleksandr Prokudin, gouverneur de la région de Kherson, Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk, Oleh Syniehubov, gouverneur de la région de Kharkiv, Serhii Lysak, gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Serhiy Tyurin, gouverneur de la région de Khmelnytskyi, Volodymyr Yuriev, vice-gouverneur de la région de Khmelnytskyi, Vitali Kim, gouverneur de la région de Mykolaiv, Yuriy Malashko, gouverneur de la région de Zaporizhzhia, Ihor Taburets, gouverneur de la région de Cherkasy, Viacheslav Chaus, gouverneur de la région de Chernihiv, Ruslan Zaparaniuk, gouverneur de la région de Chernivtsi, Andriy Raykovych, gouverneur de la région de Kirovohrad, Ruslan Kravchenko, gouverneur de la région de Kiev, Artem Lisohor, gouverneur de la région de Louhansk, Borys Voloshenkov, gouverneur par intérim de la région d'Odessa, Roman Grygoryshyn, vice-gouverneur de la région d'Odessa, Dmytro Lunin, gouverneur de la région de Poltava, Vitaliy Koval, gouverneur de la région de Rivne, Volodymyr Artiukh, gouverneur de la région de Sumy, Taras Savchenko, vice-gouverneur de la région de Sumy, Volodymyr Trush, gouverneur de la région de Ternopil, Serhii Borzov, gouverneur de la région de Vinnytsia, Yuriy Pogulayko, gouverneur de la région de Volyn, Viktor Mykyta, gouverneur de la région de Zakarpattia, Vitalii Bunechko, gouverneur de la région de Zhytomyr, Svitlana Onyshchuk, gouverneur de la région d'Ivano-Frankivsk.


Ivan Fedorov, maire de Melitopol, Anatoly Fedoruk, maire de Bucha, Roman Mrochko, maire de Kherson, Borys Filatov, maire de Dnipro, Oleksandr Sienkevych, maire de Mykolaiv, Andrii Besedin, maire de Kupyansk, Yuryi Bova, maire de Trostyanets, Sergiy Tetyukhin, vice-maire d'Odesa, Oleksandr Tretyak, maire de Rivne, Serhii Zelenskyi, maire de Lozova, Olesandr Lomako, maire par intérim de Chernihiv, Serhii Bychkov, maire d'Ochakiv, Yevhenii Velychko, maire de Voznesensk, Oleksandr Akulenko, maire de Yuzhnoukrainsk, Sergii Miliutin, vice-maire de Kryvyi Rih, Ivan Samoydiuk, premier adjoint au maire d'Enerhodar, Viktoriia Halitsyna, maire de Berdiansk, Iryna Lypka, maire de Molochansk, Serhiy Yarmak, maire de Huliaipole, Vadym Boychenko, maire de Mariupol, Denys Korotenko, maire de Shyroke, Serhii Sukhomlyn, maire de Zhytomyr, Ivan Korud, maire d'Ovruch, Oleksandr Sitailo, maire de Malyn, Maria Chernenko, maire de Rohan, Galina Minayeva, maire de Chuguyiv, Valery Marchenko, maire d'Izyum, Tetiana Yehorova-Lutsenko, chef du conseil régional de Kharkiv, Kyrylo Fesyk, chef du district de Kyiv Obolon, Mykola Kalashnyk, chef par intérim du district de Kyiv Darnytsia, Tetiana Karlo, vice-maire de Smila, Victor Kovalenko, maire de Zolochiv, Anatolii Bondarenko, maire de Cherkasy, Vitalii Matsiuk, maire de Korsun-Shevchenkivskiy, Volodymyr Mitsuk, maire de Biloziria, Volodymyr Tiron, maire de Kamianka, Dmytro Bryzhynskyi, maire de Chernihiv, Olena Shvydka, maire d'Ivanivka, Yuliia Posternak, maire de Kulykivka, Ratan Akhmedov, maire de Koriukivka, Vitaliy Rudnyk, maire de Honcharivsk, Roman Klichuk, maire de Chernivtsi, Vasyl Kozak, maire de Sokyryany, Olha Borislavska, maire par intérim de Jemrynka, Nikola Baksheyev, maire de Pervomaisk, Andrii Bilousov, maire de Kamianske, Oleksandr Saiuk, maire de Nikopol, Hennadii Borovyk, maire de Marhanets, Svitlana Spazheva, maire de Pokrovske, Mykola Lukashuk, chef du conseil de la région de Dnipropetrovsk, Vitalii Yatsenko, maire de Lozuvatka, Serhii Boievskyi, maire de Druzhkivka, Oleksandr Goncharenko, maire de Kramatorsk, Serhii Dobriak, maire de Pokrovsk, Oleksandr Sych, chef du conseil régional d'Ivano-Frankivsk, Ruslan Martsinkiv, maire d'Ivano-Frankivsk, Vitalii Karabanov, maire de Balaklia, Oksana Suprun, maire de Savyntsi, Galyna Minayeva, maire de Chuguyiv, Ihor Dudar, maire de Chornobaivska, Vitaliy Nemerets, maire de Kakhovka, Tetyana Hasanenko, maire d'Oleshky, Svitlana Linnik, maire d'Holoprystan, Oleksandr Symchyshyn, maire de Khmelnytskyi, Mykhailo Positko, maire de Kamianets-Podilskyi, Mykola Melnychuk, maire de Starokostiantynivska, Vitaliy Byzil, maire de Shepetivska, Oleksandr Korinnyi, maire de Novoukrainka, Volodymyr Sokyrko, maire de Znamianka, Serhii Kuzmenko, maire d'Oleksandriia, Oleksandr Masliukov, maire de Kompaniivka, Inna Zaviriukha, maire de Sokolivka, George Yerko, maire de Borodianka, Tetiana Svyrydenko, maire d'Ivankiv, Vadym Tokar, maire de Makariv, Oleksandr Zarubin, maire de Boiarka, Bogdan Balagura, maire de Tetiiv, Taras Didych, maire de Dmytrivka, Andrii Yurchenko, maire de Rubizhne, Mykola Khanatov, maire de Popasna, Yana Litvinova, maire de Starobilsk, Natalia Petrenko, maire de Shulhynka, Andriy Kulchynskyi, maire de Truskavets, Taras Kuchma, maire de Drohobych, Ihor Hrynkiv, maire de Zolochiv, Bohdan Dubnevych, maire de Solonkivska, Andriy Zalivskyy, maire de Chervonograd, Ivan Kukhta, maire de Snihurivka, Serhii Bychkov, maire d'Ochakiv, Oleh Demchenko, maire de Pervomaisk, Yevhenii Velychko, maire de Voznesensk, Oleksandr Akulenko, maire de Yuzhnoukrainsk, Oleksandr Berehovyi, maire de Bashtanka, Maksym Lahodiienko, maire de Novyi Buh, Oleksandr Poliakov, maire de Nova Odesa, Andrii Abramchenko, maire d'Izmail, Vasyl Huliaev, maire de Chornomorsk, Volodymyr Novatskii, maire de Yuzhne, Vitalii Maletskyi, maire de Kremenchuk, Serhii Solomakha, maire de Myrhorod, Oleksandr Lysenko, maire de Sumy, Artem Semenikhin, maire de Konotop, Olha Harkavenko, maire de Nova Sloboda, Serhiy Minakov, maire d'Esman, Yuriy Zarko, maire de Bilopillia, Serhij Nadal, maire de Ternopil, Vadym Boiarskyi, maire de Shumsk, Serhii Chaprak, maire de Pidhorodnye, Liubomyr Kovch, maire de Velyki Birky, Serhii Morhunov, maire de Vinnytsia, Hennadii Hlukhmaniuk, maire de Mohyliv-Podilskyi, Volodymyr Yashchuk, maire d'Illintsi, Hryhoriy Nedopad, chef du conseil régional de Volyn, Igor Polishchuk, maire de Lutsk, Ihor Chayka, maire de Kovel, Oleksandr Kovalchuk, maire de Kivertsi, Zoltan Babiak, maire de Berehovo, Bohdan Andriiv, maire d'Uzhhorod, Ivan Turyanitsa, maire de Gorondivska, Volodymyr Kashchuk, maire de Khust


Yurii Bezkorovainyi, directeur de l'ONG "We Will Help Together", Mariana Kashchak, directrice de l'organisation caritative "Ukrainian Education Platform", Mariana Bilyk, directrice de programme de l'organisation caritative "Ukrainian Education Platform", Daria Sydorenko, directrice exécutive du syndicat "La Ligue des forts", Irina Dontsova, directrice de l'ONG "Zakhyst Zarady Peremohy", Yevheniy Korobka, directeur de l'ONG "5 Peron", Oleksandra Shagan, directrice de l'ONG "Amer Prykarpattya", Vitaliy Krykun, directeur de la fondation caritative "Razom my syla 2022", Lyubimsky Stanislav Georgievich, directeur de l'organisation caritative "Peaceful Heaven of Kharkiv", Yuliana Khymchuk, chef de projet à Europe Prykhystok, François Trésorier, chef de projet à Europe Prykhystok, Kateryna Kuchina, chef de l'espace d'aide ouvert "Samе tut" à Melitopol, Ruslan Yuriovych, directeur de l'organisation caritative "Dobrota", Sergey Ashotovich Keropov, directeur de l'ONG "Heart to heart", Iryna Pervushevska, directrice du Palais des enfants et de la jeunesse de la ville de Rivne, Natalia Tserklevych, directrice de programme de l'organisation caritative "Voices of children".















Comentarios


bottom of page